2013 n’est pas notre année…

Un des plus beaux parcours de Belgique. L’édition 2013 n’a pas beaucoup changé par rapport à 2012. Mais cela reste toujours des spéciales pour grands garçons…

Avec pour nous une belle découverte, la Clio R3 de William Wilkin.
Et oui, pour ce rallye nous avons changé de monture. La Peugeot 207 n’étant plus disponible pour nous. Mais nous voulions continuer le championnat dans la classe 5. D’où le choix de la Clio R3.
La veille du rallye, c’est toujours le traditionnel contrôle technique. Et la voiture passe comme une lettre à la poste.
Et pour l’assistance, nous sommes chez Aldero (Alain Depierreux). Une superbe équipe professionnelle, et qui connait ses autos…
Fin de journée nous sommes confiants des notes prises et confirmées. Le plus dur sera encore une fois de dompter une nouvelle voiture.

Mais c’est clair dans l’auto, on se laisse une boucle pour apprendre cette magnifique auto.

ESStart

ES1: Büllingen: La pression est au maximum dans l’auto. On veut bien faire, mais on doit aussi apprendre à dompter cette nouvelle monture.
Trop de stress et c’est là que nous oublions de rabattre les rétroviseurs un peu grands de l’auto. Car il y a beaucoup de cordes bouchées par des piquets. Et si on les frôle de trop près, on risque de les casser.
Départ un peu hésitant et pour cause, ce sont les premiers kilomètres avec l’auto.
On doit jauger les freins, la tenue de route. Et les spéciales proposées encore une fois cette année, ne nous donnent aucun droit à l’erreur.
Mais on ne s’en sort pas trop mal. Mais l’oubli des rétros fut fatal. En 2 kilomètres, on les casse tous les deux en rasant de trop près les cordes bouchées. Et pour le rétro de gauche, on touche le piquet en fond de 6 (160km/h). Le rétro a cassé, mais à fait exploser la vitre. Ce qui nous a déconcentré un peu pour le reste de la spéciale.

Temps: 9'43 à 1'14 du scratch de classe (Caren Burton)

ES1

ES2: Budgenbach: Une petite hantise avant le départ de cette spéciale. C’est ici qu’en 2012 nous arrachons une haie, et que nous devons abandonner.
La note à été changée, ca va le faire…
On est déjà mieux que dans la première. Régime moteur déjà un peu plus haut, frein plus tard, c’est toujours l’apprentissage. On reste sur notre rythme.

Temps: 5'11 à 0'28 du scratch de classe (Caren Burton)

ES2

ES3: Amel: Cette spéciale, avec la portion de terre très connue par le public.
Encore une nouveauté, la conduite et réaction de la Clio sur terre. Et la surprise à été de taille, cette voiture est super stable, et d’aucune façon vicieuse.
La vitre côté pilote étant toujours « explosé » nous n’avons pas de visibilité de ce côté. Cela gène un peu, mais à l’assistance, on trouvera une solution pour remettre cela de façon à voir un minimum.

Temps: 7'53 à 0'48 du scratch de classe (Caren Burton)

ES3

ES4: St Vith: Cette spéciale est pour moi la plus belle. Pratiquement toute la spéciale dans les sous bois. Très rapide et technique, c’est une spéciale gros cœur comme on dit…
On n’est plus déconcentrés par la vitre, et on est tout de suite mieux. On hausse graduellement le rythme.

Temps: 8'30 à 1'00 du scratch de classe (Caren Burton)

ES4

ES5: Burg-Reuland: La peur… Alors que l’on est en fond de 6, nous arrivons au cul d’une jeep (plaque hollandaise) sur le parcours. Il prend à gauche sur un petit chemin, et il s’arrête, ce qui nous oblige également à nous arrêter.
C’est incroyable, comment cela est-il encore possible ??? Si cela était arrivé 500m plus tôt, c’était plusieurs sommets à fond, et là, nous ne l’aurions probablement pas vu. Et les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves…
A l’arrivée, nous demandons directement un temps forfaitaire, ce qui nous est accorde sans discussion vu les circonstances…
Dommage, car on était très bien parti.

Temps: 5'59 à 0'32 du scratch de classe (Caren Burton)

ES5

ES6: Büllingen: 2ème boucle, on doit hausser le rythme et revenir un peu au classement.
Et c’est ce que nous faisons, un bon 43e temps et les sensations qui reviennent. Comme dit Fabrice "l’auto commence à vivre…"

Temps: 9'14 à 0'52 du scratch de classe (Caren Burton)

ES6

ES7: Budgenbach: Sur le même rythme, on améliore également les passages en courbes, les freins plus tard. Le chrono s’en ressent directement. Encore un 50e temps…
De plus, cela fait 2 spéciales que nous faisons le meilleur temps par rapport à l’autre Clio R3 engagée. C’est de bon augure pour la suite…

Temps: 5'05 à 0'27 du scratch de classe (Caren Burton)

ES7

ES8: Amel: Le drame. Alors que l’on est en plein freinage, on entend un bruit sourd qui vient du moteur. Et 100m plus tard, une fumée bleu qui s’échappe du capot.
On coupe directement tout dans l’auto via son coupe circuit, on débraye et on se laisse aller dans un échappatoire.
Résultat, moteur cassé. Une bielle est sortie du bloc moteur.
C’est la dure loi du sport moteur. Quand la mécanique n’en veut plus, sans prévenir, elle nous lâche…
Après l’analyse de la télémétrie, la pression d’huile est tombée à zéro en moins de 10sec. Ce qui n’a laissé aucune chance à ce bon et vaillant moteur.

Temps: ABANDON

ES8

Mais ce n’est que partie remise, on donne rendez-vous à tous en 2014 pour faire mieux que 2e général en classe 5 (R3) au championnat de Belgique.
Nous allons monter un beau programme avec 6 à 7 manches du championnat. Pour la monture, rien n’est encore certain, mais une Clio R3 nous tente vraiment beaucoup…

Encore un grand merci a toutes les personnes qui nous on soutenu après ce moment difficile.
Un merci tout particulier à William Wilkin pour sa top auto, ses conseils si précieux et son expérience en rallye. Elle marchait du tonnerre, en espérant revivre encore de telles sensations avec elle en 2014…
A l’équipe Aldero pour son soutien, conseil et professionnalisme,
A tous les sponsors,
A tous les supporters qui encore une fois on fait un long déplacement pour nous encourager.

Encore un grand merci à tous,

Eric

1  16  Caren Burton/Cédric Pirotte - Citroën DS3 R3 - 1h26'58
2  48  Ronny Foxius/Luc Arend - Citroën DS3 R3 - 1h33'29 - +6'31
3  65  Kévin Hommes/Marco Hommes - Renault Clio R3 - 1h34'25 - +7'27
-  17  Armand Fumal/Cédric Gressens - Citroën DS3 R3 - ABANDON
-  61  Eric Haccourt/Fabrice Henry - Renault Clio R3 - ABANDON
-  49  Marco Christen/Martine Victor - Citroên DS3 R3 - ABANDON

Embarquée