Le rêve devient réalité…

C’est en pleine confiance que nous abordons le Rallye de Wallonie. Le rallye où il nous tient le plus à cœur de briller.
Et pour cause, on est chez nous, dans notre jardin !
La bagarre pour la victoire va être rude, avec pas moins de 10 voitures dans la classe.
Les trois mêmes qu’au TAC (Dolfen-Fumal-Becx) et une série de Clio R3 (entre autres mon amis Steve Poot - Grégory Denis - …)

Après notre bon résultat au TAC, l’assurance dans l’auto, et surtout notre motivation à évoluer sur nos routes, nous désirons plus que tout jouer la victoire de classe.
Nous savons aussi qu’à la régulière cela va être très difficile, mais le rallye est long et éprouvant pour les mécaniques. Nous savons de quoi nous parlons. En effet, nous en avons fait les frais l’année passée…

Le parcours à peu changé par rapport à 2013. Seule la spéciale de Mohiville change, mais reste tout de même identique à 50%.
Le plus gros changement est le départ le samedi matin dans l’ordre des temps de la spéciale du vendredi soir à la citadelle.
Ce qui ne nous avantage pas trop, mais ce sera difficile pour tout le monde. Ce qui compte avant tout c’est de ne pas faire d’erreurs afin de ne pas partir trop loin le samedi…

ESStart

L’ES de la citadelle du vendredi soir est un vrai piège : bordures, graviers, …
Nous restons prudents et nous ne faisons pas de fautes.
La descente de la merveilleuse (nom que porte la descente de l’esplanade vers la Casino de Namur) fut la meilleure de toutes nos participations au rallye de Wallonie.
Au final, on fait le 65e temps (sur 115) et le 4e temps de classe.
Mais la vraie bagarre va commencer le samedi matin dés les premiers kilomètres à Mohiville.

ES1: Citadelle Show

Temps: 3'37 à 0'08 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES1

Samedi matin, nous partons vite. Dans le bon wagon.
On fait un 2e temps de classe derrière Dolfen et sa 206RC. Et déjà plus aucune trace de Fumal. Il fut contraint à l’abandon dés le départ de la spéciale.
Ensuite Natoye, nous y sommes toujours dans le coup. Encore un deuxième temps, et toujours derrière Dolfen.
A Wartet nous faisons le scratch 2sec devant Dolfen. Pour finir la boucle, nous partons sur Vedrin ou nous réalisons le troisième temps.
Après la première boucle, nous sommes deuxièmes derrière Dolfen et en bagarre avec Becx (Comme au TAC).

Pour les deuxièmes et troisièmes boucles, nous continuons à forcer. Nous améliorons continuellement nos temps. Ce qui nous donne de l’air par rapport à Becx, mais impossible de revenir sur Dolfen.

Après une bonne journée de samedi, nous sommes 42e au général et 2e de classe, 2min derrière Dolfen et 1 min devant Becx.
Cette journée du samedi fut marquée par la terrible sortie de route de nos amis Steve Poot et Nicolas Pire, qui fort heureusement s’en sortent indemnes…

ES2: Mohiville

Temps: 8'29 à 0'13 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES2

ES3: Natoye

Temps: 5'15 à 0'04 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES3

ES4: Wartet

Temps: 4'57 scratch de classe (- 0'02 sur Steven Dolfen)

ES4

ES5: Vedrin

Temps: 5'53 à 0'14 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES5

ES6: Mohiville

Temps: 8'24 à 0'18 du scratch de classe (Michiel Becx)

ES6

ES7: Natoye

Temps: 5'10 à 0'07 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES7

ES8: Wartet

Temps: 4'58 à 0'06 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES8

ES9: Vedrin

Temps: 5'48 à 0'08 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES9

ES10: Mohiville

Temps: 8'22 à 0'25 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES10

ES11: Natoye

Temps: 5'10 à 0'09 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES11

ES12: Wartet

Temps: 5'00 à 0'07 du scratch de classe (Michiel Becx)

ES12

ES13: Vedrin

Temps: 5'57 à 0'17 du scratch de classe (Steven Dolfen)

ES13

Au départ de la journée de dimanche, un petit stress. Et pour cause, nous partons vers la spéciale de Malonne, avec sa descente des Campagnes que je rêve de parcourir en rallye depuis l’âge de 7ans.
Avant de nous élancer, nous apprenons que Dolfen a cassé un cardan au départ, et c’est l’abandon pour lui. Ceci nous propulse en tête de la classe.
Mais nous ne voulons pas nous reposer sur le travail du samedi. 1min d’avance c’est beaucoup, mais peu à la fois, une crevaison, et tout est fini…
De plus, Fumal est reparti, et nous avons toujours besoin de nous mesurer à lui dans la bagarre pour le championnat.
L’ES de Malonne et d’Arbre se passent sans encombres. Un peu trop prudents dans Malonne, mais bien rattrapé dans Arbre (Même temps que Fumal).
Puis les 2 spéciales à domicile Bois-de-Villers et Crupet. Nous maintenons toujours un bon rythme mais avec toujours à l’esprit de préserver la mécanique… Ce qui nous fait certainement perdre quelques secondes par ES.

La deuxième boucle du dimanche repart de plus belle. Nous améliorons nos temps dans toutes les spéciales.
Finalement nous terminons Crupet en apothéose avec le scratch. 32e général et premiers avec 1m50sec d’avance sur Becx.
La bagarre avec Fumal à tourné en notre avantage, sur la journée de dimanche, nous avons été 5sec plus vite que lui.

ES14: Malonne

Temps: 8'02 à 0'07 du scratch de classe (Grégory Denis)

ES14

ES15: Arbre

Temps: 5'58 à 0'04 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES15

ES16: Bois-de-Villers

Temps: 5'50 à 0'07 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES16

ES17: Crupet

Temps: 6'00 à 0'08 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES17

ES18: Malonne

Temps: 7'59 à 0'11 du scratch de classe (Michiel Becx)

ES18

ES19: Arbre

Temps: 5'55 à 0'00 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES19

ES20: Bois-de-Villers: Neutralisée

Temps: 5'49 à 0'00 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES21: Crupet

Temps: 6'01 scratch de classe (- 0'06 sur Michiel Becx)

ES21

Pour la première fois, nous remportons notre classe au rallye de Wallonie (chez nous). Les cris de joie, les embrassades, les larmes qui nous  inondent  dés le franchissement de la ligne d’arrivée (et même un peu avant…).
Les encouragements de nombreux supporters sur les spéciales, nous rendent encore plus heureux.
En voyant Steve et Nico qui se trémoussent aux abords des routes nous assure (et nous rassure) qu’ils se sont bien remis de leur sortie spectaculaire…

L’arrivée au stand fut un autre grand moment.
Toute la famille, amis, sponsors et mécanos nous attendaient pour nous féliciter. Avec en prime une bouteille de champagne offert par mon oncle Francis. Celle-ci  a servi à nous désaltérer un peu sans oublier d’en utiliser un peu pour rafraichir la voiture également.
Ce ne fut que pur bonheur !!!  
Les larmes de joie de la famille montraient qu’ils étaient contents pour nous, mais également fiers de leurs petits…

Et pour finir, le passage sur le podium. Quel moment !!!
Debout, face à un chapiteau noir de monde, devant l’auto, champagne et coupe à la main, saluant nos supporters, le rêve est devenu réalité…
Je ne cache pas d’avoir eu les larmes aux yeux en rangeant l’auto au parc fermé après le podium.
Après toute cette adrénaline c’est le soulagement et les émotions ont un peu débordé…

Final: 2h08'37 à 16'21 du 1er général et 1er de classe RC3.

On termine 32e général à 16'21 du premier général qui est Kris Princen sur Subaru Impreza S12B WRC en classe RC1.

On termine 1er de classe RC3 (- 1'52 du second qui est Michiel Becx sur Citroën DS3 R3).

ESPodium

Mais quelle voiture !!!
Grace à cette superbe machine nous avons pris notre "pied" pendant les trois jours de course. Nous tenons à souligner le super boulot de William Wilkin sans qui, ce rêve devenu réalité ne serait resté qu’illusion…

Le prochain rendez-vous sera l’Omloop van Vlanderen à Roeselaar (Roulers) ou le Geko Ypres Rally (tout dépend du budget).
Nous allons faire l’impasse sur le Sezoens rallye.
La bataille pour le championnat ne fait que commencer…

Encore un grand merci a toutes les personnes qui nous on soutenu.
Un grand merci à William Wilkin au top tout le week-end, une compétence à toute épreuve,
A l’équipe Aldero pour son soutien, conseils et professionnalisme,
A fabrice pour son travail tout au long du week-end. La confiance porte ses fruits,
A Joris, pour l’excellente caméra placée dans la voiture afin de pouvoir vous faire partager les images,
A tous les sponsors,
A la famille, car les savoir présents aux abords des spéciales nous rassure, et nous pousse à donner le meilleur de nous même,
A tous les supporters qui encore une fois étaient présent,
Et a tous les autres pour leurs encouragements.

Encore un grand merci à tous,

Eric

1  58  Eric Haccourt/Fabrice Henry - Renault Clio R3 - 2h08'37
2  59  Michiel Becx/Edwin Kuijpers - Citroën DS3 R3 - 2h10'29 - 1'52

3  99  Georges Beaupain/Valéry Soret - Renault Clio R3 - 2h14'40 - 6'03
4 100 Bruno Malherbe/Cédric Vincent - Peugeot 206 RC - 2h18'34 - 9'57
5  71  Sébastien Honnay/Christophe Hanse - Peugeot 206 RC - 2h24'43 - 16'06
6 117 Guichot de Fortis/Samatha Bartlett - Ford Fiesta ST - 2h49'29 - 40'52
7  72  Grégory Denis/Kévin Beaudart - Renault Clio R3 - 2h57'46 - 49'19
8  57  Armand Fumal/Didier Jacob - Citroën DS3 R3 - 3h12'06 - 1h03'29
-  61  Steven Dolfen/Siegfried Boscart - Peugeot 206 RC - ABANDON
-  60  Steve Poot/Nicolas Pire - Renault Clio R3 - ABANDON

Embarquées

ES4 Wartet

ES18 Malonne

ES21 Crupet