Début difficile…

Les conditions climatiques pour notre 2e participations à ce rally van Haspengouw sont très difficiles.
Enormément de boue sur les spéciales. Du genre à avoir seulement 2 traces pour les pneus, et le reste de la route remplie de boue…
La moindre erreur va se payer cache… Car entre les pommiers et autres obstacles directement le long du parcours, le tout petit écart va être catastrophique pour les équipages.
Nous avons aussi innové dans les notes, avec par exemple un "Droite 20 Chantier", tellement sera imprévisible l’état de la route sur ce droite…

Avec nous, toujours la Clio R3 de William Wilkin.
Et oui, pour toute la saison, nous continuons avec cette R3. Et toujours un seul objectif, le gain de la nouvelle classe R3C.

La veille du rallye, c’est toujours le traditionnel contrôle technique. Et la voiture passe comme une lettre à la poste.
Et pour l’assistance, nous sommes chez Aldero (Alain Depierreux). Une superbe équipe professionnelle, qui connait ses autos…
Fin de journée nous sommes confiants en nos notes prises. Mais les conditions climatiques nous font peur…

Vendredi

Sur la route vers Landen le samedi matin, la pression est à son maximum, il pleut des cordes… Ca va vraiment être très difficile… 

Samedi

ES1: Halle-Booienhoven
La pression est au maximum dans l’auto.
Beaucoup de stress, ce qui fait que nous partons très "trop" prudents.
Mais on ne s’en sort pas trop mal avec un très bon 27e temps. Malgré des passages en mode "survie", on était pas très loin du top en R3C (nous perdons 1sec au kilomètre sur Fumal, vainqueur du championnat en 2013).
Ce résultat ne peut-être que de bonne augure pour la suite du rallye.

Temps: 10.13 à 0.18 du scratch de classe (Armand Fumal)

ES1

ES2: Gelmen
Le drame. Alors que l’on est toujours en phase d’accélération, on entend un petit bruit qui vient du moteur, et dans la seconde, plus rien…
On range la voiture sur le côté gauche de la route au beau milieu des pommiers.
Plus moyen de redémarrer la voiture… Dommage, on est seulement à 400m du Finish.
C’est la dure loi du sport moteur.
Après une première analyse de la télémétrie, il n’y a pas encore de piste pour cet arrêt moteur. Cela pourrait venir d’un problème du moteur (arbre à came) ou bien d’un problème électrique (power box).
On en s’aura un plus dans les prochains jours…

ES2

C’est dommage, car pour cette 2e spéciale nous étions dans le rythme (Freinage plus tard, confiance, …). Avec un passage à mi-spéciale avec quelques secondes d’avance sur Fumal. Et avec les temps de la caméra embarquée, on aurait fait un temps entre 9.00 et 9.05, ce qui nous donnait un très bon temps (entre la 18e et 22e temps général). Mais surtout devant la DS3 de Fumal.

Fin

Encore un grand merci a toutes les personnes qui nous on soutenu.
Un merci tout particulier à William Wilkin pour sa très bonne voiture, ses conseils si précieux et son expérience en rallye. L’auto marchait du tonnerre, en espérant revivre encore de telles sensations dés le TAC
A l’équipe Aldero pour son soutien, conseils et professionnalisme,
A tous les sponsors,
A tous les supporters qui encore une fois on bravé le froid et la boue…

Encore un grand merci à tous,

Eric

1  42  Armand Fumal/Didier Jacob - Citroën DS3 R3 - 1h46'20
-  39  Steven Dolfen/Siegfried Boscart - Peugeot 206 RC - ABANDON
-  43  Eric Haccourt/Fabrice Henry - Renault Clio R3 - ABANDON

Embarquée